Il est temps d’arrêter de ne pas avoir le temps!

time management

Suite de ma série d’articles sur les rapports entre maladie mentale et travail. 

J’étais à l’aéroport la semaine dernière, je consultais LinkedIn et j’y ai vu un article qui disait : « Vous désirez libérer (beaucoup!) de temps pour lire davantage ? Déconnectez-vous des réseaux sociaux ! » J’ai voulu essayer : je me suis déconnecté et j’ai effectivement lu une quinzaine de pages d’un livre et j’écoute depuis des livres audio à raison de 30-60 minutes par jour. Ça m’a aussi inspiré le sujet de cet article sur le temps passé au travail.

Vous êtes occupé(e) 80 heures par semaine; pour vous, tout est important et vous manquez de ressources pour tout compléter…

Vraiment ?

Trouvez-vous cela normal, voire sain ?

Prenez un peu de recul et réfléchissez aux éléments suivants :

o  Comment en êtes-vous arrivé(e) là ?

o  Pourquoi tout est aussi important pour vous ?

o  Dans six mois, qu’aurez-vous changé pour ne plus être dans cette situation où vous devez sacrifier une trop large partie de votre vie à votre boulot ?

 

Si, après vous êtes posé ces trois questions, vous n’êtes toujours pas capable d’arrêter de travailler autant, il est possible que ce soit parce que :

a)    votre modèle d’affaires n’est pas assez rentable;

b)    votre plan de croissance est flou;

c)    vous avez de la difficulté à déléguer;

d)    vous ne savez pas prioriser.

Examinons ensemble sommairement ces quatre points.

Un modèle d’affaires qui n’est pas assez rentable

Dans un environnement de type «océan rouge», où vous n’avez pas de différenciateur stratégique par rapport à vos concurrents directs, votre offre est une simple commodité pour votre client. De ce fait, il peut comparer ces différentes offres sur la base unique du prix et choisir le moins cher. Une telle solution ne peut être rentable pour vous que si vous êtes un as de la gestion des dépenses. Dans le cas où vous n’êtes pas rentable, une réflexion sur la stratégie s’impose, pour ne pas continuer à appauvrir votre entreprise. Devez-vous rester dans cette industrie ? Devez-vous modifier votre offre de service ?

Une plan de croissance flou

Si vous n’avez pas un plan de croissance bien défini, comment pouvez-vous prioriser l’action la plus importante pour le bien de votre entreprise ? Connaissez-vous le coût relatif de chaque dollar de revenu par ligne de produit ou par service ? Si ce n’est pas le cas, comment faites-vous pour mettre l’emphase sur votre produit ou service le plus lucratif ?

Avoir un plan clair vous permet de vous concentrer sur ce qui génère le plus de valeur pour votre entreprise et ainsi assurer son succès dans le temps.

La difficulté de déléguer

Vous devez tout superviser dans votre entreprise ? Vous avez l’impression de ne pas pouvoir transférer de responsabilités à vos employés ? Alors pourquoi les payez-vous ? L’auteur Verne Harnish, dans son livre Scaling Up, écrit que la difficulté à déléguer était l’une des trois barrières à la croissance. Comment la franchir? Bien décrire les postes à combler lors de la rédaction des offres d’emploi; mieux mesurer l’atteinte des résultats à l’aide d’outils appropriés; célébrer les succès; et susciter le leadership au sein de votre équipe. Cela vous apparait impossible ? Lisez Verne et si vous ne trouvez toujours pas la solution à votre problème, comme Verne le dit, peut-être n’êtes-vous pas capable d’attirer des leaders.

L’incapacité à prioriser

L’image ci-dessus est une matrice important/urgent. Stephen Covey l’a d’ailleurs très bien adaptée et détaillée. Elle est inspirée de la matrice d’Eisenhower, qui permet de classer des activités selon leur degré d’importance et leur urgence.

L’impression de ne pas avoir de temps vient souvent du fait que beaucoup de tâches nous semblent importantes et urgentes alors qu’elles ne sont, en fait, qu’urgentes ou qu’importantes.

Voici trois trucs simples afin de libérer du temps rapidement au travail (outre fermer ses réseaux sociaux!) :

1.    Comprendre ce qui est réellement important et urgent. Répondre à un client insatisfait qui écrit une plainte dans Facebook est important et urgent; cesser toutes ses activités pour choisir la couleur de la peinture des murs de la nouvelle salle de conférence parce que le peintre a décidé de passer ce matin ? Pas autant.

2.    Contrôler l’allocation de votre temps : « Je ferme ma porte, mais les gens cognent quand même… », « tout le monde m’arrête dans le corridor » Pourquoi est-ce ainsi? Parce que vous le tolérez. Votre temps est votre actif le plus important et personne ne devrait pouvoir vous en déposséder sans votre approbation !

3.    Investissez pour avoir un retour sur temps. Rory Vaden, dans son livre Procrastinate on Purpose[1], propose la règle du 30x. Supposons que vous passez une minute par jour à entrer vos nom d’utilisateur et mot de passe sur plusieurs sites. La règle du 30x nous dit que si vous réussissez à régler ce problème en implantant un gestionnaire de mots de passe en moins de 30 minutes, il vaut la peine d’aller de l’avant. Dans ce cas, c’est d’autant plus évident que l’économie serait de 231 minutes par année, soit près de 4 heures. Vous pouvez utiliser le temps économisé pour automatiser ou déléguer des tâches (ou à de vraies priorités)

Votre temps est votre actif le plus important et personne ne devrait pouvoir vous en déposséder sans votre approbation !

Un aveu, en terminant : je souffre de FOMO (Fear Of Missing Out, la peur de passer à côté de quelque chose). Je consulte constamment mes courriels professionnels et personnels; je vais sur LinkedIn et Facebook pour vérifier les statistiques d’accès à mes publications; je vais voir le nombre de clics AdWords et entre-temps, je reclique dans ma fenêtre Gmail pour voir si j’ai de nouveaux messages… Vous êtes comme ça, vous aussi ?

Je me suis rendu compte que je perdais beaucoup de temps ainsi; c’est la raison pour laquelle j’ai désactivé nombre de notifications. Je me suis aussi désabonné de plusieurs infolettres et celles qui m’intéressent toujours sont redirigées dans un sous-compte que je peux aller consulter au bon moment. Je ne suis pas totalement rétabli (j’ai parfois des rechutes!), mais je me convaincs de revenir à la liste de mes priorités, afin d’atteindre mes objectifs.

Questions ? Commentaires ? Réagissez ci-dessous ou communiquez directement avec moi !

Lire aussi : L’effet Hawthorne pour motiver votre équipe

[1] J’ai récemment essayé de procrastiner volontairement… et ça marche! J’ai attendu avant de répondre au texto d’un employé me demandant si j’avais vu tel document; quinze minutes plus tard, je recevais un message me disant d’ignorer le premier texto, car quelqu’un avait trouvé le document…

0 Comments

Copyright ©2021 Tous droits réservés | Web marketing par Combustible

Log in

Forgot your details?